More information

Calendar Next Amicale's events

Europe in Strasbourg

Amicale Office and Committee

  • President : Denis HUBER
  • Co-President: Nathalie VERNEAU
  • Vice-President : Sabrina WITTMANN
  • Treasurer : Catherine GUERRERO
  • Executive Secretary : Renée MORITZ
  • Elected Members : Keltoum BELAID, Anne GAREL, Janis SYMONS

Secretariat

AGORA - Office A1.09V

Open everyday:

8 am to 12.45 pm/ 2 pm to 5 pm (except Wednesdays, closes at 3.30 pm)

Occasionally closed for meetings, events organisation and holidays

+33(0)3 88 41 32 66 

amicale@coe.int

Offres Avantages
Strasbourg & Co Lieu d'Europe
Conférence « Strasbourg, la porte d’entrée de l’espace aérien européen à l’aube de l’

Conférence « Strasbourg, la porte d’entrée de l’espace aérien européen à l’aube de l’

Calendar the 08/03/2019

Conférence du centenaire de la compagnie franco-roumaine de navigation aérienne
vendredi 08 mars à 18h

En 1918, à la fin de la Grande Guerre, des milliers de pilotes sont démobilisés. Soudainement désoeuvrés, les uns essaient de se reconvertir, les autres quant à eux, n’envisagent leur avenir que dans la carlingue d’un avion. Pour financer leur passion, ils se lancent des défis acrobatiques insensés à l’issue imprévisible. En effet, au péril de leur vie, ces casse-cou atterrissent sur le toit des Galeries Lafayette, font des numéros d’équilibristes en plein vol, ou se faufilent sous l’Arc de Triomphe.
Dans ce tourbillon effréné des années folles, certains pilotes gardent toutefois la tête sur les épaules. Pierre Claret de Fleurieu, un aviateur émérite de vingt-trois ans et héros de la Grande guerre, présente une idée révolutionnaire à Aristide Blank, un banquier roumain visionnaire. Il lui propose de fonder une compagnie d’aviation civile qui serait susceptible de relier les pays d’Europe centrale et orientale jusqu’à Istanbul, créant ainsi la première ligne intercontinentale au monde. Conquis, Aristide Blank met trois millions de francs sur la table et nomme Pierre Claret de Fleurieu directeur de la compagnie qu’il baptise COMPAGNIE FRANCO-ROUMAINE DE NAVIGATION AERIENNE (CFRNA).

Au début, quelques avions militaires, récupérés et adaptés tant bien que mal au transport des passagers, assurent les premières liaisons… Par la suite, la compagnie acquiert des machines de plus en plus performantes, et relie Paris à Strasbourg qui devient pour ainsi dire « la fenêtre de la France sur l’espace aérien européen » avec des appareils qui s’élancent en direction de Prague, Varsovie, Vienne, Budapest, Belgrade, Bucarest, Sofia, Athènes, Istanbul et Ankara. Le Polygone, alors aéroport international, sera ensuite détrôné par Entzheim en 1923.
La même année, on instaure des vols de nuit, et en 1924, Maurice Noguès crée l’évènement avec un vol hivernal vers Moscou. En 1925, les ambitions internationales de la CFRNA grandissent et elle change de nom pour devenir la CIDNA – la COMPAGNIE INTERNATIONALE DE NAVIGATION AERIENNE. En 1933, l’Etat français décide de créer une compagnie nationale. Les cinq grandes compagnies françaises – La CIDNA, AIR ORIENT, AIR UNION, la SGTA et l’AÉROPOSTALE – sont priées de se réunir pour donner naissance à AIR FRANCE.